Commentaires de lecture sur Animalis

« […] plonger au cœur de l’obscurité pour redonner à la vie ce que notre espèce lui a injustement enlevé, c’est-à-dire le sens, la nécessité et la beauté.  […]

« Rares sont les livres qui creusent aussi profondément et sans complaisance notre besoin d’injecter du sens dans le monde et qui nous apprennent comment aimer l’obscurité et notre part animale.  […]

Maya Ombasic, Le Devoir, 9 février 2019.

 Pour lire le texte entier

« Il y a des livres qui transforment le regard humain sur les bêtes. C’est au Banff Centre, lors d’un séjour d’écriture, que l’auteure Claire Varin ira chercher à apprivoiser l’écriture « animale ». L’autre bête qui dort en elle. En l’occurrence, l’écriture anglaise. Se réconciliera avec les guerres de ses ancêtres. S’approchera au plus près de la voix et de la voie animale. […]

« Claire est une voyante des temps modernes. Après avoir fermé le livre, on ne regarde plus la vie animale, végétale, que dis-je, la vie tout simplement, de la même manière. »

Nadine Ltaif sur son blogue Les carnets d’Ishtar, 19 octobre 2018.

Pour lire le texte entier.

***

« « Le vrai lyrisme, que je retrouve dans le livre de Claire (Varin), ce n’est pas sentimentalité, ce n’est pas superficialité d’émotion, c’est l’amour de la vie, de toutes les formes de vie qu’on défend et qu’on célèbre, et surtout les formes de vie qui sont menacées ou qui viennent de disparaître », exprimait récemment l’écrivain, professeur et directeur de collection Yvon Rivard, lors du lancement. »

Benoît Leblanc dans « Plaidoyer pour le bien-être animal », Courrier Laval, 12 novembre 2018.

***

« Le charme grinçant de ce livre nous a séduite, nous intéressant, de loin ou de près, au monde enchanté des animaux, au monde discutable des humains. […]

« Essai simple d’accès, l’écriture fluide, la réflexive pensée, ne rebutant à aucun moment le lecteur à voir plus loin, se baladant d’un chapitre à l’autre sans aucune contrainte. Le récit est pétri d’un allocentrisme éclairant, d’un savoir impressionnant sur le règne de tous ces amis à plumes et à poils. […] »

Dominique Blondeau sur son blogue Ma page littéraire, 3 décembre 2018.

Pour lire le texte entier.

***

Commentaire d'Élise Desaulniers, auteure et directrice générale de la SPCA sur Animalis de Claire Varin

Commentaire d’Élise Desaulniers, auteure et directrice générale de la SPCA.

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s