Le carnaval des fêtes

Éd. Trois, Laval, 2003, 155 p.

Résumé

« Treize à la douzaine ». La « belle douzain e», c’est celle qui vient avec une pièce en surplus, comme le veut une coutume ancienne, pour évoquer l’abondance.
Treize nouvelles, autant de mises en scène ayant pour cadre Rio, Paris, Montréal et un ailleurs…
Voici le défilé de quelques-unes des fêtes païennes et religieuses qui émaillent nos ans. Au cours de ce voyage tout au long de l’année, on assiste, entre autres, à un naufrage, à un séjour dans un hôpital, au transport d’enfants pour adoption, à des rencontres avec un gourou, un aveugle, Victor Hugo, des morts et d’autres…

Extrait

« Il craignait d’avoir signé un pacte avec le diable. Pour l’éternité. En effet, il se sentait toujours attiré par les champs de repos éternel, ceux du Père-Lachaise et de Montparnasse, par exemple, où était enterré Sartre sur la tombe de qui avait uriné, m’apprenait-il en riant, une personnalité française afin d’exhiber son audace iconoclaste. Grâce à un nez ultra-fin, Julio disait humer l’odeur des cadavres récemment ensevelis. « Évidemment, tu sens surtout les filles. » Je plaisantais afin de m’élever au-dessus de son apparente morbidité. Bravant des effluves cadavériques sexuellement identifiés, il se refusait dorénavant l’accès aux cimetières parisiens, passant outre et poursuivant sa route sur les boulevards. Mais il s’enfermait et peignait des démons .»

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s