Un prince incognito. Roger Varin

Récit paru chez Fides, 12 illustrations, index d’env. 350 noms, Montréal, 2012, 310 p. Disponible en format ePub.

Critiques et commentaires

Entrevue (13 minutes)

Propos de l’éditrice

« Ce récit est né de l’amour de Claire Varin pour son père, Roger Varin, homme de théâtre, cofondateur, avec le père Émile Legault, de la troupe des Compagnons de saint Laurent, journaliste, pionnier de Radio-Canada, et qui compta parmi les forces vives qui façonnèrent le Québec moderne. Évoquer la vie de Roger Varin (1917-2007), ses engagements de laïc à la foi idéaliste mais conventionnelle, ses contradictions entre le respect de la tradition et la poursuite du progrès, les combats d’un homme soucieux de contribuer à l’évolution de la société québécoise, permet de remonter aux sources de la Révolution tranquille. C’est aussi instructif que fascinant.

« À travers la figure de Roger Varin se donne à voir toute l’effervescence animant les mouvements de jeunesse dans les années 1940, tels l’Ordre de Bon Temps, et qui ont été le vivier intellectuel et social des futures élites politiques québécoises. Sont évoqués les débuts de Radio-Canada, où Roger Varin, sous les traits du clown Poum, fit les belles heures de l’émission Samedi Jeunesse; et l’éducation coopérative à travers la Société des Artisans qui donnera naissance à la mutuelle d’assurances Les Coopérants.

« Beaucoup de ceux qui ont fait le Québec apparaissent dans ce récit, saisis à un moment de leur existence où ils ne sont pas encore devenus des figures en vue : Pauline Julien, Pierre Trudeau, Gérard Pelletier, Simonne Monet, le père Ambroise Lafortune, le cardinal Paul-Émile Léger, l’intellectuel André Laurendeau, le chanoine historien Lionel Groulx, la comédienne Kim Yaroshevskaya, le chansonnier Félix Leclerc, l’homme de théâtre Jean-Louis Roux, et bien d’autres encore.

« Plus vrai qu’un roman, plus près de la vie qu’une biographie conventionnelle, ce récit, mené avec brio et sans complaisance, est aussi bouleversant. Sa lecture est indispensable à qui veut comprendre de l’intérieur, dans toute sa complexité et sa richesse, cette période trop simplement désignée sous le nom de Révolution tranquille. »

 

Publicités

9 réflexions sur “Un prince incognito. Roger Varin

  1. Tous les livres de Claire Varin sont porteurs de sens et sont vibrants de vie. Jamais sommes-nous menacés d’ennui en les lisant ou les relisant! Ils font réfléchir, émerveillent, ouvrent à d’autres dimensions du coeur ou de l’esprit. C’est qu’elle sait écrire et transmettre Madame Varin! Sa plume est extraordinaire de finesse, d’intelligence et de style. Son dernier-né « Un Prince Incognito » est une pure merveille dans le genre. Parallèment à la biographie de son père, qu’elle nous offre avec brio et beaucoup de générosité, c’est tout un pan de l’histoire du Québec qu’elle nous fait voir. Elle nous invite à porter un nouveau regard sur le contexte sociologique, culturel et politique de ces années si riches et méconnues qui ont précédé l’éveil des années 1960/70. Elle ramène aussi à l’avant-plan le rôle occulté mais si important qu’y a joué son père, un rôle trop vite oublié mais qu’elle a su restituer avec un grand souci de précision. Merci Claire pour ce très beau partage.

  2. Un grand hommage à un homme extraordinaire, injustement méconnu ! Grâce à votre récit biographique mené avec brio à la 2e personne, vous nous faites pénétrer au cœur d’une époque devenue presque aussi lointaine, aussi étrangère que le Moyen-Âge. Et surtout, vous nous faites découvrir de l’intérieur un pionnier du Québec moderne. Un grand idéaliste, une sorte de joyeux apôtre et metteur en scène de la bonne nouvelle chrétienne, malheureusement trop souvent aux prises avec un régime totalitaire : l’Église catholique québécoise d’avant Vatican II, restée médiévale de mentalité.
    Mille fois bravo !

  3. La gorge nouée, je viens de refermer Un Prince incognito.
    Quel récit magnifique! Quel vibrant et émouvant hommage d’une fille à son père!
    Je suis encore abasourdie par la somme de travail que ce livre a dû demander à son auteure. Car c’est toute une époque qui refleurit sous nos yeux! Une époque beaucoup plus foisonnante et porteuse de changements qu’on ne le soupçonnait et qui donnera naissance à la Révolution tranquille. Je suis aussi très admirative de la démarche de l’écrivaine. Il était temps de rendre à César ce qui revient à César… Roger Varin était un homme effacé, beaucoup trop modeste pour revendiquer la place qui lui revenait de plein droit dans l’histoire culturelle du Québec. Claire Varin a su y remédier. Bravo!

  4. Très beau récit, bien écrit, qui relate toute une époque où le clergé régnait en maître. Une époque où les jeunes voulaient innover, se libérer et s’épanouir. À travers la vie de cet homme déterminé on apprend à mieux connaître cette époque. Bonne lecture à tous.
    Marie Van Geenhoven.

  5. « Large évocation de la vie abondante et riche de Roger Varin racontée par sa fille, Claire Varin, qui nous guide avec beaucoup de charme et de delicatesse à travers les étapes charnières de la vie professionnelle de son père, homme de théâtre, journaliste, poète à ses heures et qui a contribué à l’évolution culturelle de son pays à une époque où le Québec ne s’était pas encore affranchi de la tutelle du clergé. Néanmoins de belles oeuvres virent le jour, jeux scéniques d’inspiration religieuse, théâtre missionnaire mis en scène par Roger Varin. C’est une tranche de notre histoire québécoise que nous livre, ici, Claire Varin, un peu sur le ton de la confidence et avec un naturel inspiré. Très beau livre, à relire même ne serait-ce que pour en fouiller les nombreux détails qui le sertissent et pour en admirer le style et la rigoureuse construction. »

  6. Ce livre : Un prince incognito Roger Varin dépasse largement la biographie et le cadre du récit puisqu’il retrace la période de la Révolution Tranquille au Québec. Roger Varin a été un pionnier dans divers domaines tels que les mouvements jeunesse, puis du théâtre, du journalisme et de l’édition. Il a été un acteur actif qui a contribué à l’évolution de la société québécoise moderne.
    Cette oeuvre de Claire Varin écrite dans une langue châtiée qui revêt ce caractère intimiste très proche de la confidence nous convie à une lecture sans relâche.
    Ce livre est empreint de tout l’amour et l’admiration que Claire Varin vouait à son père.
    Un livre que tout Québécois se devrait de lire absolument
    Aimée Dandois Paradis

  7. Chère Claire,
    Je viens de terminer la lecture de ton livre sur ton père. Un beau portrait d’époque qui fait écho à une mémoire commune. C’est surtout un magnifique témoignage de l’admiration d’une fille pour son père qui assure ainsi sa pérennité. Tu l’as sorti de l’ombre pour l’amener en pleine lumière. Félicitations ! Il doit être fier de toi.
    Jadis du boulevard Gouin à Cartierville,
    Célina Deniger

  8. Bonjour Claire,

    Je me permets de venir vous féliciter suite à la publication de votre livre « Un prince incognito ». J’ai été impressionnée par votre travail de recherche et par votre talent de relater les faits de la vie de votre père avec autant de clarté. La lecture de votre livre si bien documenté, m’a permise de me souvenir d’un passé clérical des plus pénibles de notre héritage religieux. Heureusement que ces temps sont révolus! Grâce à votre écriture, votre père sera mieux connu dans le monde du théâtre et je vous en suis reconnaissante.

    À la demande de Lucie, votre sœur, je me suis permise de vous exprimer mon merci très sincère pour l’œuvre que vous avez réalisée.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s